Synopsis

New providence, Bahamas. Paradis terrestre pour touristes insouciants et trafiquants de poudre blanche. Paradis aquatique pour chasseurs d’épaves et requins affamés.
C’est là que vit Jared Cole, qui nourrit le rêve de découvrir un trésor dans les eaux turquoises des Caraïbes, et sa petite amie, Sam Nicholson, qui nourrit les squales dans les bassins d’un grand hôtel. Et c’est là que débarquent Bryce Dunn, avocat riche et sans scrupules et meilleur pote de Jared, et sa copine de la veille, Amanda Collins.
Mais le paradis tourne à l’enfer quand, au cours d’une plongée dans ces fonds infestés de requins, les quatre complices tombent sur les restes d’un vieux galion espagnol et, un peu plus loin, sur l’épave plus sinistre d’un DC3 bourré de drogue. Commence alors une course contre la montre pour Jared afin de s’attribuer la découverte du navire naufragé avant son rival Derek Bates. (Photo ci-dessus © Twentieth Century Fox France)

Côté plongée…

C’est Stuart Cove (Opération Tonnerre, Flipper) et Peter Zuccarini (Pirates des Caraïbes) qui ont apporté leur expertise pour les scènes sous-marines. Les requins présents dans le film – tourné aux Bahamas – sont véritables. « La qualité des eaux aussi claires que le cristal nous a attirés ici, mais aussi les requins qui apparaissent dans presque toutes les scènes, » explique le producteur David Zelon. Les scènes les plus dangereuses ont été tournées avec un requin tigre. Les squales utilisés dans le film sont sauvages et ne pouvaient pas être dressés. Ils ont été capturés sur place, mis dans un enclos, filmés puis relâchés. Pour le réalisateur John Stockwell, utiliser de vrais requins accentuait ce sentiment d’authenticité qu’il désirait pour son film. « On a filmé des plans incroyables avec les acteurs et les requins, explique-t-il. Je veux que les spectateurs réalisent que ces requins sont vrais. Le film ne peut que tirer profit du fait que nous n’utilisons pas d’image de synthèse. »

Mon Avis

J’ai passé un très bon moment (comme de nombreux spectateurs, et contrairement aux critiques de presse qui n’ont pas du tout apprécié le film), moi qui adore et les bons films d’action, et le monde sous-marin. En plus, ayant déjà eu l’occasion de plonger deux fois aux Bahamas, cela m’a rappelé de nombreux souvenirs car les images du film montrent vraiment bien l’ambiance et le type de plongées que l’on peut y faire. Les décors sont absolument fabuleux (les fonds avec du sable blanc sur lequel sont posées des magnifiques “patates” de coraux multicolores dans lesquels évoluent des centaines de poissons), quasiment la moitié du film se déroule sous l’eau, que ce soit pour les scènes d’apnée ou de plongées bouteille. Quant aux requins, ils sont vraiment les héros de ces scènes sous-marines, avec en point d’orgue la présence d’un magnifique requin-tigre. Quant on sait qu’aucune image de synthèse n’a été utilisée, j’avoue que le réalisme de ce film est époustouflant.

Les acteurs sont excellents dans leurs rôles, et avec un scénario qui tient la route, cela donne du très bon spectacle. Sans oublier la conclusion du film, qui fera certainement rêver tous les plongeurs : et si moi aussi, à l’occasion d’une plongée, je découvrais l’épave d’un galion espagnol rempli de pépites d’or…