26 vues

Rencontre avec un oursin… très dangereux

Lors du premier briefing qui marque tout voyage de plongée, le guide insiste systématiquement sur les dangers que peuvent comporter certaines rencontres sous-marines : les poissons-scorpions – dont les épines venimeuses peuvent infliger des piqûres douloureuses -, les poissons-pierre – quasiment invisibles car dotés de capacités mimétiques extraordinaires, et dont le venin est mortel -, les murènes – qui peuvent mordre -… Bref, un certain nombre d’animaux qu’il vaut beaucoup mieux se contenter d’observer de loin. Mais il est rare que l’on mette en garde contre les oursins.

Lors de ma récente plongée de nuit en Egypte, j’ai été piquée par un oursin diadème, ce qui provoque une douleur intense, mais dont on guérit rapidement. Quelques minutes avant, j’avais pris en photo quelquechose qui était très beau mais que je n’avais jamais vu auparavant. Ce n’est qu’en rentrant en France que j’ai découvert dans un bouquin qu’il s’agissait d’une autre espèce d’oursin, appelée Asthenosoma varium ou plus vulgairement oursin de feu. Celui-ci est capable d’infliger des blessures très douleureuses pouvant entraîner la mort par arrêt cardiaque ! Le voici en photo, et donc si jamais vous en apercevez un, admirez-le… de loin !



Share on Twitter Share on Facebook