BarracudaL’archipel des Keys, qui s’étire entre Miami et Key West, réserve un véritable dépaysement, loin de l’image que l’on peut avoir de la Floride. Nous sommes ici sur l’unique barrière de corail des Etats-Unis, et Key West n’est qu’à une centaine de kilomètres de Cuba. Pour relier la quarantaine d’îles qui composent les Keys (de Key Largo au nord à Key West au sud), il faut louer une voiture et vivre au rythme de l’atmosphère caribéenne qui caractérise ce paradis de la plongée sous-marine.


Etape à Miami Beach

Après deux jours à Miami Beach (qui vaut vraiment le détour pour les passionnés d’architecture Art Déco, sans parler d’une balade sur Ocean Drive), nous avons donc mis le cap au sud : entre décapotables et Harley Davidson, nous avons rejoint Key Largo, première île sur la route « numéro 1 ».

 

Vue sur Miami depuis le toit-terrasse de The HotelDepuis le toit de l’hôtel « The Hotel of South Beach », relooké par Todd Oldham,
vu sur Miami Beach et le Art Deco historic district.

 

The Villa by Barton G., la demeure où a été assassiné le couturier Gianni VersaceL’adresse incontournable sur Ocean Drive : The Villa by Barton G., la mythique demeure – aujourd’hui transformée
en hôtel de luxe – où a été assassiné le couturier Gianni Versace.

 

Une vingtaine de clubs de plongée à Key Largo

  A Key Largo, ce n’est pas forcément évident de choisir son club de plongée, il y en a une vingtaine ! Nous avons eu l’occasion de plonger avec 2 clubs atypiques :

Scuba-Do, qui garantit de ne pas être plus de 10 plongeurs sur le bateau.

Scuba-Fun, qui travaille en direct avec plusieurs bateaux appartenant à d’autres clubs, ce qui permet de choisir au jour le jour ses sites de plongée (épaves ou récif, à la carte). Le revers de la médaille, c’est que l’on peut se retrouver sur un bateau avec plus de vingt plongeurs, mais les bateaux sont grands et bien organisés.

Que ce soit l’un ou l’autre club, nous avons pu plonger sans guide, à la seule condition de faire des plongées sans décompression.

 

La spécialité des Keys : l’immersion d’épaves artificielles

Les Keys se distinguent notamment des autres destinations de plongée par l’immersion, volontaire, d’épaves artificielles, qui permettent de repeupler les fonds sous-marins – et donc d’attirer les plongeurs. La dernière immersion en date au large de Key West, celle du Vanderberg (158 mètres de long !) a été réalisée en 2009 après 13 années de préparation !

L’office de tourisme des Keys organise même un challenge jamais vu, le « wreck Trek Passport Program »  : on vous remet un passeport sur lequel sont référencées les 9 principales épaves des Keys, et vous gagnez des cadeaux au fur et à mesure que vous réalisez ces plongées.

Sur ces 9, nous en avons réalisé 3 :

– Le Duane : immergée en 1987, cette épave de 100 mètres de long sert de lieu de rendez-vous à des dizaines de barracudas (notamment), et des grands bancs de poissons. Posée parfaitement droite sur un fond de 40 mètres, elle est facilement accessible (comme sur toutes les épaves, plusieurs bouées permettent aux bateaux de s’amarrer et aux plongeurs de descendre le long de bouts), mais attention aux conditions de plongée : la première fois que nous avons plongé dessus, il y avait un très fort courant (nous étions en drapeau pendant notre palier de sécurité à 3 mètres), d’où l’intérêt du bout pour descendre et remonter.

– L’USS Spiegel Grove : avec ses 155 mètres de long, il fait partie des plus grands navires militaires jamais sabordé pour devenir un récif artificiel. Les dimensions sont impressionnantes, et l’on croise là aussi de nombreux poissons, dont les barracudas.

– The Eagle : pour atteindre cette épave (qui ne fait « que » 87 mètres de long), il faut rejoindre Tavernier sur l’île d’Islamorada, plus au sud. 40 minutes de bateau, et on arrive sur site.  Immergée en 1985, The Eagle abrite notamment un gigantesque banc de poissons hachette. On y croise également de beaux tarpons, des poissons anges et… des barracudas !

– Benwood Wreck : cette épave (non incluse dans le challenge), est située sur le récif dans 13 mètres d’eau. Elle est largement décomposée, mais elle est très poissonneuse (mérous, poissons scorpions, poissons anges…).

Plongée sur l'épave du Benwood Wreck à Key LargoGorgones sur l’épave du Benwood Wreck.

 

Les récifs de Key Largo : des poissons par milliers

A part les épaves, me direz=vous ? Et bien, après chaque plongée « profonde » (30 mètres environ), on réalise la deuxième plongée sur le récif, entre 8 et 11 mètres de profondeur. Autant vous dire que l’on profite à fond de l’heure de plongée, dans un véritable aquarium (voir les photos ici) :

 

Lutjans sur Alligator Reef

 

Le principal récif s’appelle Molasses Reef, qui se décompose en plusieurs plongées (Fire coral cave, Eagle ray alley notamment). Et sur Eagle ray alley, que croyez-vous que l’on peut croiser ???…

 

 

 

Retrouvez l’album photos de ces plongées en Floride ici

 

Budget prévisionnel

Voici quelques indications pour préparer votre voyage :

– Vols : nous avons profité d’une opération spéciale de Corsairfly, à 430 € l’AR Paris Orly – Miami (je viens de trouver des vols à 550 €, toujours chez Corsairfly). A savoir : nous n’avons eu aucun problème à l’aéroport de Miami (il paraît que c’est ce qui décourage les plongeurs français).

– Location d’un véhicule (obligatoire pour rejoindre les Keys et se déplacer chaque jour de votre hôtel au bateau) : à partir de 150 euros pour un véhicule « plongeurs » (il faut prévoir la place pour les sacs…).

– Logement : nous avions choisi le Bay Harbor Lodge, petite structure très sympa proche du port et des clubs de plongées. Les tarifs vont de 95 $ la nuit pour une chambre toute simple à 185 $ la nuit pour un cottage avec vue mer, salon et cuisine (OK pour 4 personnes). Tarifs valables en mi-saison (fin avril à début septembre).

– Plongées : forfait 10 plongées à 355 $ chez Scuba-Fun (soit environ 25 € la plongée, avec le cours actuel du dollar : 1 euros = 1,40 $).

Il ne vous reste plus qu’à manger, si vous prenez un cottage avec cuisine vous pouvez faire vos repas et manger face à l’océan… Il y a également de nombreux restaurants très sympas, je vous conseille de tester les « crab cakes » et le dessert local, le « key lime pie » (délicieux !).